La francophonie canadienne a besoin de Radio-Canada!

Marie-France Kenny est une femme qui a à cœur la francophonie canadienne. Depuis 25 ans, cette Fransaskoise parcourt le pays à la rencontre de gens qui, comme elle, souhaitent continuer à vivre en français.

À titre de présidente de la Fédération des communautés francophones et acadiennes depuis 2009, elle porte leurs combats à Ottawa, que ce soit devant les comités de la Chambre des communes ou du Sénat. Elle intervient devant des instances, comme le CRTC, lorsqu’il est question de services de radiodiffusion offerts en français.

Il faut dire qu’à l’extérieur du Québec, le français n’est pas aussi présent dans les médias. Dans de nombreuses régions du pays, Radio-Canada est souvent seule à produire et diffuser des émissions en français et à offrir une couverture journalistique locale dans la langue de Molière – que ce soit à la radio, à la télévision ou sur Internet.

Pour Marie-France Kenny, la Société Radio-Canada est un service public essentiel pour l’expression et le développement des communautés francophones et acadiennes… et elle doit le rester!