Vente de la Maison de Radio-Canada: il faut maintenir la pression

tour_MRCOn pourrait penser que le danger est écarté maintenant que Radio-Canada a rejeté, la semaine dernière, la  proposition du dernier consortium en lice pour le projet de privatisation de ses installations à  Montréal.  Bien que cette décision soit une bonne nouvelle, J’aime Radio-Canada demeure en alerte et vous  invite à  rester vous aussi vigilants par rapport à ce dossier.

Le conseil d’administration de Radio-Canada s’est en effet réuni à Montréal, mercredi et jeudi, pour discuter notamment d’infrastructures. Le projet de vente et de transformation de la Maison de Radio-Canada (MRC) est toujours dans l’air, mais le CA entend étudier de nouvelles options. Dans le communiqué publié par la  SRC la semaine dernière, on peut lire :

« CBC/Radio-Canada travaillera au cours des prochaines semaines à  actualiser les scénarios alternatifs pour la MRC. Les études et les analyses effectuées jusqu’ici par Radio-Canada seront utiles dans cette démarche qui s’amorce dès maintenant. La Société doit toutefois revoir l’ensemble du dossier avant de pouvoir en communiquer les détails. »

Il ne faut donc pas baisser les bras. Nous avons gagné une bataille, mais l’offensive pour assurer l’avenir d’un producteur et diffuseur public fort est toujours en cours. Le SCFP a d’ailleurs maintenu la pression sur l’administration de Radio-Canada, mercredi, en faisant parvenir au conseil d’administration une proposition de résolution à adopter. Cette dernière vise à garantir au public que le projet de privatisation est définitivement abandonné et que la MRC restera dans le giron public. Les citoyens qui ont financé la Maison de Radio-Canada s’attendent à ce qu’elle demeure leur propriété et à ce qu’elle soit utilisée à leur bénéfice. Ils ne souhaitent pas qu’elle serve à enrichir l’entreprise privée et J’aime Radio-Canada croit qu’ils ont raison!