J’aime Radio-Canada fait sortir la ministre Glover de son discours officiel

Lundi dernier des représentants de la campagne J’aime Radio-Canada se sont rendus à Ottawa afin d’assister à la comparution de la ministre du Patrimoine et des Langues officielles, Shelly Glover, devant le Comité permanent du patrimoine.

Fidèle à ses habitudes, la ministre a encore refusé que le gouvernement conservateur porte le blâme des compressions à répétition imposées à CBC/Radio-Canada. Pourtant, les coupes de 115 millions dans le financement public de la SRC ont mené à la disparition d’émissions et à la suppression de quelque 2000 pos tes depuis 2012.

Quant à la vente des acquis du diffuseur public, la ministre s’est montrée indifférente au manque flagrant de transparence du processus évoqué par le député NPD et porte-parole de l’opposition en matière de patrimoine, Pierre Nantel. Elle n’a pas non plus semblé troublée par le fait que la Maison de Radio-Canada soit vendue et privatisée sans qu’il y ait une véritable concurrence comme l’a évoqué le député libéral Stéphane Dion. Pourtant, par ce stratagème,les « bien-branchés » du secteur privé vont tirer profit d’un établissement que tous les citoyens ont contribué à payer!

Après sa comparution, la ministre a toutefois admis à un représentant syndical du SCFP qu’elle était « plus à l’aise lorsqu’il y avait trois consortiums en lice » pour l’achat et la transformation de la Maison de Radio-Canada. Seul le groupe dirigé par Busac se montre toujours intéressé au projet. Les deux autres participants– SNC-Lavalin et Broccolini Constructions – se sont retirés.

En cette année électorale, il est plus important que jamais d’assurer la survie et le rayonnement de Radio-Canada. C’est une question de démocratie puisque Radio-Canada est le seul média électronique indépendant à couvrir le pays, et ce, dans les deux langues officielles. J’aime Radio-Canada invite donc tous les citoyens à voter pour un parti qui s’engage minimalement à rétablir le financement à long terme de notre producteur et diffuseur public.